Historique de l’Association

Avant les années 1960, il n’existait pas ou presque pas de structures, ni d’organisme, ni de législation appropriée pour la prise en charge des personnes que l’on a appelées ensuite handicapées mentales, à l’exception de quelques initiatives isolées et sans moyens assurés. Les enfants intellectuellement déficients étaient donc entièrement à la charge de leurs parents et se voyaient généralement refuser l’accès à toute possibilité d’éducation dans les établissements publics. Seuls les cas les plus légers pouvaient être admis dans des classes dites de perfectionnement, quand elles existaient, jusqu’à l’âge de 14 ans. Toutefois, elles ne concernaient qu’une petite minorité de ces enfants et uniquement dans le domaine de l’instruction. En outre, les préjugés sur ces déficiences et le « regard » des autres contribuaient à isoler ces parents et à les enfermer dans un repli sur eux-mêmes, isolement renforcé souvent par un sentiment de culpabilité, introduit ou cultivé parfois par les courants psychiatriques d’époque. C’est alors qu’une poignée de parents, exactement 7 familles en 1961, décidaient de prendre leurs problèmes en main et de créer les structures nécessaires pour la prise en charge de leurs enfants.

Le 3 novembre 1961, ils constituaient l’A.D.P.E.D., Association régie par la loi de 1901, affiliée à l’UNAPEI, qui reste encore le meilleur statut juridique à ce jour pour cette action collective.

Naissance des établissements

Le premier établissement a été créé en 1961 sous forme d’une classe de 7 enfants donc, financée par les familles elles-mêmes, et instituée rapidement en E.M.P. de 47 places dans une école maternelle désaffectée de la commune de L’Haÿ-les-Roses. C’était à l’époque où les parents aménageaient eux-mêmes les locaux. Cette création s’est faite dans le cadre d’un mouvement général qui liait le développement associatif dont les associations parentales et leur pression sur les Pouvoirs Publics, pour obtenir des sources de financement.

Les enfants grandissant ont conduit à la création d’un 2ème établissement : un I.M.Pro. « Monique Guilbot », ce fut fait en 1969 également à L’Haÿ-les-Roses, dans une propriété acquise par l’association avec un prêt garanti sur les biens personnels des 5 membres du Bureau.

En 1980, un internat pour adolescents : un mini-foyer de 7 places, a été créé en complément.

Puis, en 1982, il a été adjoint à l’E.M.P. qui est devenu un I.M.E., une section pour 12 enfants polyhandicapés dans un bâtiment construit par l’Association et un service de placement familial spécialisé de 13 places.

Le réseau s’est étendu avec l’ouverture, à Fresnes, d’un C.A.T. (aujourd’hui E.S.A.T.) pour les adultes travailleurs handicapés, de 33 places en 1993 et jusqu’à 93 places aujourd’hui.

Un Foyer à double tarification « Résidence Marcel Huet » de 30 places (25 en internat et 5 en externat) destiné à des adultes polyhandicapés, devenu Foyer d’Accueil médicalisé, a été ouvert à Chevilly-Larue en 1994.

Enfin, 2009 a vu l’ouverture du foyer d’hébergement « Résidence Jacques Josquin » à Fresnes. Cet établissement accueille 35 travailleurs handicapés en hébergement permanent et propose 2 places en accueil temporaire. Un service Accueil de Jour, ouvert en octobre 2010, peut accompagner 5 travailleurs handicapés à temps partiels ou retraités.

Nos Partenaires

Un partenariat constant a été initié et entretenu avec les Municipalités de la région, d’abord à L’Haÿ-les-Roses, ensuite à Chevilly-Larue et à Fresnes. L’engagement de ces 3 communes à nos côtés a permis l’implantation successive de nos établissements. L’engagement de la ville de Rungis dans les activités ludiques n’a pas encore permis de créer un établissement sur cette commune partenaire. Actuellement, l’Association propose 289 places d’accueil pour personnes handicapées dans ses 5 établissements et emploie plus de 200 salariés.

Valeurs et objectifs de l’ADPED 94

L’ADPED 94 affirme que les personnes porteuses d’un handicap mental, associé ou non à d’autres formes de handicap ont la même valeur que tout être humain, avec droit :

au respect fondamental de la personne,

à la dignité, au bonheur et au bien-être,

à l’intégration dans la vie sociale et citoyenne.

Les membres de L’ADPED 94 inscrivent leur engagement dans des valeurs de tolérance, de partage et de solidarité entre les familles. Leurs actions sont motivées par le refus de l’indifférence ou du rejet.

Ainsi l’Association s’engage à :

intervenir pour faire reconnaître l’existence du handicap, à la hauteur de ses moyens avec ses adhérents, les parents et amis ainsi que les personnes accueillies, et en inscrivant son action militante dans le mouvement départemental de l’Udapei 94, régional de l’Urapei Ile de France et national de l’Unapei,

assurer la protection des personnes handicapées mentales, la défense de leurs intérêts moraux et matériels et œuvrer pour leur épanouissement affectif, physique et intellectuel,

entretenir la solidarité entre les familles dans le cadre d’une participation active à la vie associative,

apporter aide morale, soutien et conseils, favoriser les échanges pour pallier l’isolement,

mettre en œuvre tous les moyens pour assurer :

– le meilleur développement possible des personnes accueillies pendant toute leur vie,

– la mise en valeur de leurs capacités en vue de leur insertion sociale et professionnelle,

proposer, aux personnes accueillies et à leur famille, un accompagnement et une aide individualisés répondant à leurs souhaits et à leurs besoins en recherchant des solutions adaptées, voire innovantes ; cela implique la diversité des réponses et la création, l’adaptation, la gestion et l’animation de tous établissements, structures et services nécessaires à cet effet ; dans ce cadre, l’Association rappelle son ancrage dans l’histoire du médico-social,

faciliter l’intégration des personnes handicapées dans la vie locale grâce à un partenariat avec les Municipalités, organismes et associations concernés.

La poursuite de ces objectifs implique évidemment des liaisons, contacts et recherches de collaboration avec toutes associations et instances publiques ou privées susceptibles d’apporter aides, compétences et moyens.

Fonctionnement de l’ADPED 94

Pour l’ADPED 94, il est primordial de préserver la qualité des services rendus par ses établissements. Aussi l’organisation est celle qui permet d’être au plus proche des usagers et de leurs besoins, sans perdre de vue la qualité de l’environnement de travail de l’ensemble des salariés. Ces objectifs sont promus par les deux catégories d’acteurs de son activité :

  • Des bénévoles, très majoritairement des parents d’enfants déficients,
  • Au niveau des établissements, des professionnels salariés

Les directions des établissements sont choisis et nommés par des membres du Conseil d’Administration L’organisation de l’Association repose sur :

• Des adhérents qui se réunissent au moins une fois par an lors d’une Assemblée Générale

en savoir +

L’Assemblée Générale.

Conformément aux statuts, l’Assemblée Générale ordinaire a lieu une fois par an. Elle entend le rapport d’activité, le rapport financier et celui du Commissaire aux comptes qui approuve les comptes de l’exercice clos. L’Assemblée Générale vote l’exposé d’orientation présenté par le Président et le montant des cotisations. L’Assemblée élit ses représentants et pourvoit au renouvellement de ses membres au Conseil d’Administration. Elle leur confie ainsi la gestion de l’ADPED 94 ainsi que la mise en œuvre des orientations politiques de l’ADPED 94. Elle délibère valablement quel que soit le nombre de membres présents sur les questions de l’ordre du jour. L’Assemblée générale extraordinaire est seule compétente pour :

  • Modifier les statuts.
  • Dissoudre l’association.

• Des administrateurs élus par l’Assemblée Générale qui se réunissent environ 4 fois par an en Conseil d’administration,

en savoir +

Le Conseil d’Administration

Le Conseil d’Administration fonctionne conformément à la loi de 1901 et aux statuts de l’association. Il est investi de tous les pouvoirs pour accomplir tous les actes nécessaires au bon fonctionnement de l’ADPED 94. Il est animé par le Président. Y assistent régulièrement les Directeurs des établissements qui rendent compte des actions de leurs établissements et proposent toute améliorations nécessaires au fonctionnement de ceux-ci. Sa composition est la suivante :

  • Président et vice-présidents,
  • Trésorier et trésorier adjoint,
  • Secrétaire et secrétaire adjoint,
  • Administrateurs dont certains sont délégués auprès des établissements
  • Membre de droit : le Maire des communes de Chevilly-Larue, Fresnes, L’Haÿ-les-Roses et Rungis, souvent représentés par un adjoint ou un conseiller municipal en charge de l’handicap.

• Un Bureau élu par le Conseil d’administration (Président, Trésorier et Secrétaire) qui se réunit dès que nécessaire sur convocation du Président,

en savoir +

Le Président :

  • assure la représentativité de l’Association et remplit une fonction d’animateur et d’arbitre au sein d’une équipe solidaire.
  • est responsable de toute l’ activité de l’Association
  • agit par délégation du Conseil d’Administration auquel il rend compte ainsi qu’à l’Assemblée Générale.
  • contrôle l’application stricte des statuts de l’association,
  • a la signature bancaire de tous les comptes de l’ADPED 94,
  • est le seul à pouvoir ester en justice (article 10 des statuts).

Après autorisation du Conseil d’Administration, le Président peut consentir des délégations en matière d’exécution des dépenses et déléguer son pouvoir hiérarchique aux directeurs d’établissements dont la gestion est accordée à l’ADPED 94.

Le Secrétaire général :

  • – prépare les réunions du Conseil d’Administration et des Assemblées Générales,
  • – rédige les procès-verbaux des réunions du Bureau, du Conseil d’Administration, des Assemblées Générales, et de toute autre réunion,
  • – rédige et envoie les correspondances ou convocations.

Le Trésorier général:

  • agit par délégation du Président,
  • rend compte devant le bureau, le Conseil d’Administration et l’Assemblée Générale de la situation financière de l’association,
  • a la signature bancaire de tous les comptes de l’ADPED 94,
  • gère la trésorerie consolidée de l’association.

• Des administrateurs délégués auprès de chaque établissement.

en savoir +

L’Administrateur délégué :

Pour assurer la bonne exécution de ces objectifs, le Conseil d’Administration désigne deux Administrateurs délégués qui le représentent auprès de la Direction de chaque établissement. Ces administrateurs, dans l’exercice de leurs fonctions et pouvoirs doivent être vigilants sur :

  • la qualité de la prise en charge,
  • le respect des obligations légales et règlementaires sans empiéter sur les responsabilités propres des Directeurs.

Ils doivent à cet effet signaler toute anomalie de fonctionnement ou dégradation dans la gestion de l’établissement. On doit retrouver à ce niveau les principes qui régissent les relations de collaboration entre l’organisation élue et l’encadrement professionnel. Ils participent au Conseil de Vie Sociale et, s’il existe, au Conseil de Gestion de l’établissement, Ils rendent compte au Conseil d’Administration de leurs activités et des décisions prises, Ils proposent les décisions pour lesquelles l’accord du Conseil d’Administration est nécessaire.

• Des commissions chargées

1. de préparer des dossiers soumis à l’approbation du Conseil d’administration :

  • Commission financière (supervision des budgets et comptes administratifs par établissement, comptes consolidés),
  • Commission juridique et administrative (mise à jour des documents légaux et réglementaires, suivis des obligations liées à chaque établissement)
  • Commission projets (aménagement ou déménagement d’établissement existant, création d’établissement).

2. d’animer certaines actions propres à l’Association comme la commission
« Animations » (loto, après-midis dansants, concours de boules, participation aux manifestations organisées par les municipalités de Chevilly-Larue, Fresnes, L’Haÿ-les-Roses, Rungis et Thiais).

 

Par ailleurs, l’Association est présente aux Conseils d’administration, ateliers et réunions organisées par l’Unapei et l’Udapei du Val de Marne, par la Fégapei et par les réunions ou commissions de travail organisés par l’A.R.S. I.D.F. et par le Conseil Départemental du Val de Marne (exemple : le futur schéma départemental du Val de Marne sur le handicap). Le champ des compétences est très large et nous accueillons volontiers toute personne souhaitant nous aider à quelque titre que ce soit.

Les Partenaires de l’ADPED 94

Autorités de Tarification et de Contrôle :

A.R.S. Ile de France Délégation du Val de Marne
Conseil Départemental du Val de Marne

Municipalités et associations locales de :

Chevilly-Larue
Fresnes
L’Haÿ-les-Roses
Rungis

Associations :

Unapei
Urapei Ile de France
Udapei 94
APOGEI 94
ATVM, UDAF
Personimages
Cultures du Cœur
Différent et Compétent
FFST

Autres :
Rectorat de Créteil
CMP
MDPH 94

Nos projets

L’association s’est donnée pour but de répondre à tous les besoins spécifiques des personnes handicapées de son secteur d’activité, en privilégiant la proximité géographique avec les familles. C’est pourquoi elle a crée tous les établissements qu’elle gère depuis sa création.

Des évolutions sont devenues nécessaires aujourd’hui, telles que :

le déménagement du mini foyer rattaché à l’IMPRO afin d’offrir aux jeunes accueillis un environnement plus sécurisant, garant de leur évolution vers plus d’autonomie,

le déménagement de l’ESAT qui occupe actuellement des locaux qui vont être détruits dans le cadre d’un nouveau projet d’urbanisme de la ville de Fresnes,

l’agrandissement de la section USEP de l’IME, afin de répondre à une meilleure qualité de prise en charge des  »grands enfants » (extension de l’age limite d’accueil de 16 à 20 ans)

Mais cette filière initiale n’est plus suffisante et se pose la nécessité de :

créer un foyer d’accueil (externat et/ou internat) permettant une orientation après l’I.M.Pro vers un autre type d’établissement pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas travailler en E.S.A.T (type CITL)

de désengorger l’I.M.Pro des adultes ayant dépassé leur 20ème anniversaire n’ayant pas encore atteint la maturité nécessaire pour travailler en E.S.A.T. avec la création d’une cellule « passerelle » intégrée dans l’E.S.A.T.

d’organiser l’après activité professionnelle des compagnons vieillissants par la création d’un établissement spécifique, les maisons de retraite traditionnelles recevant les personnes de plus en plus âgées n’ayant pas les mêmes demandes de prise en charge qu’un compagnon ayant à peine atteint la soixantaine.

créer une Direction Générale afin de faire face à la complexité de la gestion de tous nos établissements

Les membres du Conseil d’Administration

Membres du bureau :

Didier HOCHET, président
Jacqueline GORGUE vice-présidente
Michel FERRY, trésorier
Jacques EMILE, trésorier adjoint
Josette DULUC, secrétaire
Dominique LLOPIS, secrétaire adjointe

Membres de droit :
Vincent JEANBRUN, Maire de l’Hay-les-Roses
Katherine GAVRIL, Maire adjointe de l’Haÿ-Les-Roses
Stéphanie DAUMIN, Maire de Chevilly-Larue
Hermine RIGAUD, Maire adjointe de Chevilly-Larue
Marie CHAVANON, Maire de Fresnes
Brigitte GAUTIER TIRONNEAU, Maire adjointe de Fresnes
Raymond CHARRESSON, Maire de Rungis

Administrateurs délégués auprès des établissements :
Dominique LLOPIS I.M.E. « Les Lilas » et I.M.Pro « Monique GUILBOT »
Isabelle YATERA I.M.E. « Les Lilas » et I.M.Pro « Monique GUILBOT »
Jacqueline GORGUE E.S.A.T. « Les Ateliers de Fresnes »
Jacques EMILE F.A.M. « Résidence Marcel HUET »
Daniel CARBONNE F.A.M. « Résidence Marcel HUET »
Jacqueline GORGUE Foyer d’hébergement « Résidence Jacques JOSQUIN »
Patrick RENASSIA Foyer d’hébergement « Résidence Jacques JOSQUIN »

Autres Administrateurs :
Noëlle BAZIN – responsable de la commissions « Fêtes et animation »

François GILLES

Ahmed MEDDOUR

Commissions :
Commission Projets
Commission Financière
Commission Fêtes et animation
Commission Communication, Informations et Relations Extérieures